Plantes aromatiques et médicinales du jardin, A. Soubre

Plantes aromatiques et médicinales du jardin, Alain Soubre

Informations contractuelles :
Editions Artémis
ISBN : 978-2-8160-1743-4
175 pages
En vente ici ou ici

4e de couverture
• Une présentation détaillée de plus de 75 plantes à cultiver dans son jardin : description, origine, usage, propriétés, culture, conservation.
• Des idées d’utilisations pour chaque plante : à la cuisine pour aromatiser vos plats, en remède, en tisane ou encore comme teinture, tous les secrets pour exploiter au maximum leurs propriétés.
• Des précisions sur leur emploi : les contre-indications, les posologies et les effets indésirables pour un usage sans danger.
• Alain Soubre, anciennement responsable du Jardin botanique de Clermont-Ferrand, est l’auteur de plusieurs livres sur les plantes aux éditions Tétras et Artémis.

Sommaire (abrégé) :
Introduction
Les plantes de A à Z
Lexiques et dictionnaires
Lexique des propriétés médicinales des plantes
Dictionnaire de santé par les plantes
Lexique des termes botaniques
Index et Index des recettes


Mon retour :

Tout d’abord, je remercie chaleureusement Babelio et les Editions Artemis qui m’ont fait confiance en m’envoyant ce livre contre une critique libre et non rémunérée.

Commençons par la structure et le contenu.
Après une très brève introduction qui replace l’usage des plantes dans la médecine, qui rappelle les noms dans l’histoire de la médecine et les bases de la réglementation des plantes médicinales, qui expose le pourquoi de ces plantes au jardin ainsi qu’un bref rappel sur leur conservation, l’auteur présente 75 fiches de plantes cultivables au jardin.

Chaque fiche se découpe de façon pratique en six parties : une description botanique de la plante, ses origines et son histoire, son usage médicinale avec les précautions d’usage ou les alertes nécessaires, des éléments pour réussir sa culture ainsi que sa conservation et enfin des idées d’utilisations.
Les fiches sont joliment présentées en double pages illustrées. Les photos aident à l’identification de la plante et de ses parties (fleurs, fruits, racines, graines…), des parasites éventuels ou montre une présentation de la plante une fois transformée.

Deux lexiques, l’un des propriétés médicinales, l’autre des termes botaniques, et un « dictionnaire » des déséquilibres à soigner ainsi qu’un index et un carnet d’adresse clôturent l’ouvrage.

« Les plus anciens écrits découverts concernant l’usage des plantes médicinales se trouveraient sur des tablettes d’argile de l’époque sumérienne datées de 3000 ans av. J.-C. et sur le papyrus de Louksor décrivant l’usage des plantes 2500 ans av. J.-C. par les Égyptiens. »

C’est donc un livre à la structure pratique pour une utilisation rapide et efficace quand on cherche une information précise mais, surtout, complet en termes d’indications de base. Son pendant existe pour les plantes sauvages, ce qui, sans connaître le contenu, me semble une excellente idée pour compléter celui-ci.

J’ai de nombreux livres sur les plantes, en comparaison, celui-ci est bien construit, ce qui n’est pas le cas de tous, il propose toutes les précautions d’usage, ce qui n’est pas non plus le cas de tous. 75 fiches, complètes ce n’est pas rien, et j’ai apprécié trouvé des plantes qu’on ne trouve pas dans tous les ouvrages notamment la monarde, la santoline ou encore le chrysanthème couronné mais également des arbres ce qui est plus rare car ils sont généralement traités à part.

Voilà pour la présentation générale, mais, à présent, rentrons davantage dans le détail.

J’ai, ici, un tout petit bémol concernant un nom du sommaire, il s’agit de l’arbre aux quarante écus qui serait, à mon sens, plus parlant avec le nom ginkgo pour les grands débutants. C’est du chipotage mais aucun autre ne figure dans le sommaire avec un nom qui peut prêter à confusion et, dans le cas présent, tout le monde ne connaît pas le nom vernaculaire du Ginkgo.

« L’utilisation des plantes, des recettes et des tisanes, comme toute nourriture saine et diversifiée, apporte à l’organisme les vitamines, minéraux, oligo-éléments, substances et huiles essentielles nécessaires à son bon fonctionnement. Les plantes aromatiques et médicinales sont utilisées avant tout pour le plaisir de leur goût et de leur parfum, et tant mieux si elles sont préventives à toutes les maladies, mieux vaut prévenir que guérir. »

Côté jardinage, j’apprécie particulièrement les mentions de plantes amies ou ennemies qui permettent de cultiver une plante dans les meilleures configurations possible au potager. Ce sont des précisions qui ne sont pas toujours mentionnées, c’est donc ici plus qu’appréciable. La logique aurait voulu que soient également évoquées les graines et cultures de type F1, des cultures OGM qui sont stériles ou dégénérescentes en deuxième génération. Quand on parle potager, je comprends mal aujourd’hui qu’on oublie ou qu’on fasse le choix de ne pas parler de ce genre de choses, surtout quand on s’adresse potentiellement à des novices.

Côté conservation, on apprécie les subtilités indiquées pour éviter des feuilles qui noircissent ou des pétales trop humides qui gâteraient une préparation, néanmoins, il manque (malgré l’encart Idées d’utilisations et le paragraphe en introduction sur la conservation) des indications précises sur la mondation notamment, mais également sur la fabrication des recettes de base d’un onguent, d’un alcool, d’une teinture, etc., on ne les trouve que lorsqu’une recette précise est conseillée…

Ce qui m’amène finalement au défaut principal de cet ouvrage, sans que cela soit vraiment un réel point noir, je pense que ce livre n’a pas visé un public si défini que ça lors de sa conception laissant le flou dans le lectorat visé… Un novice total se posera inévitablement des questions en l’utilisant ou passera à côté d’éléments importants. C’est une déformation professionnelle mais, quand je lis un livre, je garde dans un coin de ma tête la question de savoir à qui je vais pouvoir le conseiller ou non et sur quoi je vais attirer son attention. C’est un détail sans l’être, disons qu’il n’enlève rien à la qualité du livre mais que ça manque quand même beaucoup…

Bon à ce stade, vous seriez en droit de me dire « oui bon encore un énième livre sur les plantes… » et vous n’auriez peut-être pas totalement tord. Cependant, je n’ai pas encore abordé la grande qualité de cet ouvrage. Sa vraie force réside dans deux éléments précis.
Le premier, c’est la partie culturelle qui introduit les origines et l’histoire de la plantes traitée, j’irai même jusqu’à dire que, par une gourmandise toute personnelle, c’est bien trop bref mais c’est parce que ça soulève réellement mon intérêt. Le choix de la brièveté n’est pas un défaut en soi, bien au contraire, puisqu’il autorise l’auteur a introduire une notion que l’on trouve rarement dans ce genre d’ouvrage grand public tout en n’étant pas rébarbatif ou ennuyeux pour autant. Cela ne peut que susciter la curiosité de certains lecteurs, je ne peux donc que m’en réjouir.
Le second, c’est le petit paragraphe Idées d’utilisations qui propose des utilisations traditionnelles, certes, mais aussi d’autres plus originales accompagnées de la recette. C’est bien agréable de ne pas trouver que des recettes connues, mâchées et re-mâchées.

Pour conclure, nous avons ici un ouvrage bien construit, esthétique et pratique. Ses seuls défauts résident principalement dans un flou quant au public visé qui résulte en imprécisions ponctuelles, on peut regretter l’absence de certains éléments importants. Toutefois, ce genre d’ouvrage n’ayant pas vocation à être le seul de sa catégorie dans une bibliothèque, il conviendra de l’accompagner d’ouvrages complémentaires. Il n’en demeure pas moins que c’est un beau livre, un bon compagnon de jardinage, une source d’inspiration pour accompagner la santé et le bien-être au quotidien et une invitation à se documenter sur l’histoire de la botanique et des plantes. Il me semble être un très bon ouvrage pour les personnes ayant déjà des connaissances de base et un bon complément dans la bibliothèque pour les plus expérimentés.

Retour boutique
Retour accueil du blog

Un commentaire sur “Plantes aromatiques et médicinales du jardin, A. Soubre

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :